IPSIDE : une propriété industrielle innovante pour des clients créatifs
IPSIDE
IPSIDE
Innovative IP for Creative Companies
  • Journée mondiale de la propriété intellectuelle : IPSIDE innove pour un avenir plus vert

    Journée mondiale de la propriété intellectuelle : IPSIDE innove pour un avenir plus vert

    Un engagement en faveur d’un avenir vert commence par l’évaluation de Lire l'article
  • IPSIDE aux Trophées du Droit 2020

    IPSIDE aux Trophées du Droit 2020

    IPSIDE est fier de vous annoncer sa récompense aux #Trophées du Lire l'article
  • Happy At Work

    IPSIDE est HappyindexAtWork!

    IPSIDE est HappyindexAtWork! Les entreprises où les salariés sont les plus Lire l'article
  • IPSIDE - Best IP Advisor France 2019

    IPSIDE - Best IP Advisor France 2019

    IPSIDE a eu le très grand honneur d’être convié à l’Innovation Lire l'article
  • IPSIDE a obtenu la certification ISO 9001:2015

    IPSIDE a obtenu la certification ISO 9001:2015

    IPSIDE a obtenu la certification ISO 9001:2015 à l’issue de l'audit Lire l'article
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Une particularité du système français est l’absence d’examen approfondi de la brevetabilité après le dépôt de la demande de brevet.

Cela signifie en particulier qu’il n’y aura pas d’échange contradictoire entre le déposant et un examinateur de l’office des brevets (sauf cas flagrant de défaut de nouveauté).

Cet aspect rend particulièrement simple (mais de fait pas nécessairement plus rapide) la procédure de traitement des demandes de brevet en France.

Pris comme premier dépôt pour protéger une invention, la chronologie (en mois calendaires) d’une demande de brevet FR traitée par l’INPI est résumée par le chronogramme suivant :

Le point T0 attaché dans de chronogramme au dépôt de la demande de brevet française est le point de naissance de la protection et la date de référence pour les événements à suivre.

Sur le schéma, le segment rouge sur l’échelle du temps, à la suite du dépôt de la demande correspond à une période (d'une durée maximale de 5 mois) pendant laquelle l’invention ne doit pas être divulguée avant que la Défense Nationale n’en ait donné l’autorisation (période de préemption éventuelle par la Défense Nationale, en contrepartie d'une licence).

Le Rapport de Recherche établi par l’office est transmis en général entre T0+8 et T0+10 mois.  Il comporte les documents d'art antérieur identifiés par l'Office Européen des Brevets comme pertinents pour l'évaluation de la nouveauté et de l'activité inventive de la demande de brevet. C'est un document fondamental tant pour la suite de la procédure française que pour la décision d'extension internationale ou non de la demande de brevet. Le rapport de recherche, même favorable, doit être examiné.

Si le Rapport de Recherche émet des objections à la brevetabilité de l’invention, ce qui est le cas le plus fréquent, une réponse doit être déposée à l'INPI. A défaut la demande est réputée abandonnée.

Le segment jaune sur l’échelle du temps correspond à une période de trois mois mois, suivant la publication, pendant laquelle tout tiers peut déposer des observations à l’encontre de la nouveauté et de l’activité inventive de la demande. Note : pour maintenir en vigueur la demande de brevet, ultérieurement le brevet, il doit en outre être versé à l’INPI une redevance annuelle (annuité) à partir du premier anniversaire de la demande. Cette redevance annuelle va croissant au cours des années, passant de 40 à 750 euros environ par an entre la première et la vingtième année.

Il est possible possible dans certains cas d'accélérer la délivrance de la demande de brevet.

 

Contactez nous
pour en savoir plus

Tous les bureaux
Paris
01 80 40 08 01
Toulouse
05 31 50 00 22
Bordeaux
05 33 10 00 20
Montpellier
05 31 50 00 22
Quimper
02 98 10 24 00
Brest
02 98 05 08 07
Tours
02 40 80 49 15
Bayonne
05 31 50 00 22
Pau
05 31 50 00 22