IPSIDE : une propriété industrielle innovante pour des clients créatifs
IPSIDE
IPSIDE
Innovative IP for Creative Companies
  • IPSIDE a obtenu la certification ISO 9001:2015

    IPSIDE a obtenu la certification ISO 9001:2015

    IPSIDE a obtenu la certification ISO 9001:2015 à l’issue de Lire l'article
  • International Legal Alliance Summit & Awards (ILASA)

    International Legal Alliance Summit & Awards (ILASA)

    L'International Legal Alliance Summit & Awards, organisé par le Leaders Lire l'article
  • Classement décideurs 2018

    Classement décideurs 2018

    Nous sommes fiers de vous annoncer qu’IPSIDE a été classé Lire l'article
  • Lauréat 2018 : IPSIDE est HAPPY INDEX® ATWORK !

    Lauréat 2018 : IPSIDE est HAPPY INDEX® ATWORK !

    LAURÉAT 2018 IPSIDE EST HAPPY INDEX®ATWORK ! Les entreprises où les Lire l'article
  • Ouverture de l'extension .APP

    Ouverture de l'extension .APP

    La nouvelle extension .app sera disponible pour tous à partir Lire l'article
  • IPSIDE : Silver Award Best IP advisor France - 2018

    IPSIDE : Silver Award Best IP advisor France - 2018

    Nous avons le plaisir de vous annoncer que le cabinet Lire l'article
  • Trophée du droit 2017

    Trophée du droit 2017

    Jeudi, 16 mars 2017 Les Trophées du DroitLe 31 mars Lire l'article
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
 la frontière est ténue entre l'acte licite, reposant sur la liberté du commerce, et l’acte de nature déloyale.

Liberté de la concurrence et concurrence déloyale

La liberté de la concurrence autorise tout commerçant à chercher à attirer vers lui la clientèle de son concurrent, sans pour autant que sa responsabilité soit engagée. Aussi, un industriel peut-il s’opposer à la reprise ou l’imitation par un concurrent de ses produits, en l’absence de contrefaçon de ses brevets ? L'action en justice en concurrence déloyale offre des solutions, mais sous certaines conditions.

Fondement d'une action en concurrence déloyale

L'arrêt de la cour d'appel de Paris, pôle 5, 2ème ch., du 13 février 2015, confirme les fondements de l'action en concurrence déloyale : « La concurrence déloyale doit être appréciée au regard du principe de la liberté du commerce, ce qui implique qu'un signe ou un produit qui ne fait pas l'objet de droits de propriété industrielle, puisse être librement reproduit, sous certaines conditions tenant à l'absence de faute par la création d'un risque de confusion dans l'esprit de la clientèle sur l'origine du produit, circonstance attentatoire à l'exercice paisible et loyal du commerce. ».

Appréciation de la faute en concurrence déloyale

Quant à la notion de faute, la Cour rappelle que : « L'appréciation de la faute au regard du risque de confusion doit résulter d'une approche concrète et circonstanciée des faits de la cause prenant en compte notamment le caractère plus ou moins servile, systématique ou répétitif de la reproduction ou de limitation, l'ancienneté d'usage, l'originalité, la notoriété de la prestation copiée. ».

Exemple de jugement en concurrence déloyale et motifs

En l'espèce, le demandeur, titulaire de brevets portant sur des mobiliers scolaires, reproche au défendeur d'avoir proposé, lors d'un appel d'offres, des éléments de mobilier reproduisant les caractéristiques de ses brevets et de ses propres meubles, et à un prix inférieur de 4 %.

La Cour, après avoir rejeté la demande en contrefaçon, rejette la demande en concurrence déloyale pour les motifs suivants :

  • Le demandeur ne justifie pas d’actes distincts de la contrefaçon de brevet ;
  • Il n'est pas répréhensible de pratiquer des prix inférieurs à ceux d'un concurrent ;
  • Il n'y a pas de reproduction à l'identique des caractéristiques techniques et ornementales des produits du demandeur.

Dans ce cas particulier où le demandeur est titulaire d’un droit de brevet, l’acte de concurrence déloyale doit constituer une faute distincte de celle de la contrefaçon. Le premier motif est donc un motif classique. Il en est de même pour le second motif.

Pour le troisième point, on peut regretter que la Cour n'ait pas fait référence au risque de confusion, alors que ce critère est mentionné dans la définition que la Cour donne elle-même de la concurrence déloyale, rappelée ci-dessus.

En toute hypothèse, la frontière est ténue entre l'acte licite, reposant sur la liberté du commerce, et l’acte de nature déloyale.

Contactez nous
pour en savoir plus

Tous les bureaux
Paris
01 80 40 08 01
Toulouse
05 31 50 00 22
Bordeaux
05 33 10 00 20
Montpellier
05 31 50 00 22
Quimper
02 98 10 24 00
Brest
02 98 05 08 07
Tours
02 40 80 49 15
Bayonne
05 31 50 00 22
Pau
05 31 50 00 22