IPSIDE : une propriété industrielle innovante pour des clients créatifs
IPSIDE
IPSIDE
Innovative IP for Creative Companies
  • Cookies : Lourdes sanctions de la CNIL contre Google et Facebook

    Cookies : Lourdes sanctions de la CNIL contre Google et Facebook

    Cookies : Lourdes sanctions de la CNIL contre Google et Facebook A Lire l'article
  • Récents développements en matière d’inscription d’un contrat de cession ou de concession de licence de brevet

    Récents développements en matière d’inscription d’un contrat de cession ou de concession de licence de brevet

    Récents développements en matière d’inscription d’un contrat de cession ou de Lire l'article
  • La médiation en propriété industrielle

    La médiation en propriété industrielle

    Qu’est-ce que la médiation ? La médiation est un mode alternatif de Lire l'article
  • 1
  • 2
  • 3

Le Décret-loi royal n° 26/2020 du 7 juillet 2020 sur les mesures de relance économique face aux répercussions de la COVID-19 dans les domaines du transport et du logement a été publié au Journal officiel le 8 juillet 2020 et il est entré en vigueur le 9 juillet 2020.


Le décret-loi royal approuve une série de mesures nécessaires à la reprise économique dans le secteur des transports et dans le domaine du logement, protège la santé des personnes qui travaillent ou qui voyagent, garantit la disponibilité des produits et services essentiels, fournit des liquidités aux entreprises et réduit les formalités administratives.

Entre autres dispositions, la dixième disposition finale du décret-loi royal prévoit de modifier l'alinéa ñ) de l'article 159, livre III, du Texte codifié de la loi sur la propriété intellectuelle, en ce qui concerne les dispositions des statuts des organisations de gestion collective (sociétés de perception), en ajoutant les mots "plus de cinquante pour cent" dans le deuxième point de l'alinéa ñ).

Cette modification permet aux titulaires de droits appartenant à des entreprises utilisatrices d'occuper des postes au sein des organes directeurs des sociétés espagnoles de perception (dans la limite maximale de 50% de ces postes), tout en veillant à ce que ces sociétés soient protégées de toute influence de la part des utilisateurs et utilisatrices et à ce que les titulaires de droits ne participent pas à la prise de décisions en cas de risque de conflits d'intérêts.

 

Source: WIPO

Contactez nous
pour en savoir plus

Tous les bureaux
Paris
01 80 40 08 01
Toulouse
05 31 50 00 22
Bordeaux
05 33 10 00 20
Montpellier
05 31 50 00 22
Quimper
02 98 10 24 00
Brest
02 98 05 08 07
Tours
02 40 80 49 15
Bayonne
05 31 50 00 22
Pau
05 31 50 00 22